l’Araignée, la radio

Le fil (d’actu) de l’Araignée

Quand S. Libar nous sort son « Long Métrage»

Pourquoi Sébastien Libar (et son groupe S. Libar) se cache-t-il dans le Slipland, son monde amidonné et frais ? Sans doute, pour citer Renaud, parce que sa culotte, c’est un vrai juke-box. Est-ce aussi pour mieux protéger sa vie privée ? Sans doute un peu : se prétendre marchand de glaces l’été, de soupe l’hiver, ça ne mange pas de pain. Mais, univers slipesque oblige, s’afficher « professionnal boxer » sur Facebook peut receler quelque surprise, comme celle de se voir défier sur le ring par un colosse américain qui n’avait rien saisi au jeu de mot.

Vendredi soir, sur l’antenne de votre radio préférée, Sébastien Libar vous a donc ramené quelques anecdotes de l’univers molletonné qu’il habite. Il nous présentait Long Métrage, son quatrième album, dont, cela va de soi, le septième art est le héros.

pochette long métrage

« Plus doux, plus pop, plus hum hum », on y retrouve les influences qui ont marqué le jeune Sébastien. Celles des 45-tours qui tournaient sur les FM des années 1980, avec leurs bimbos et leurs bombes, avec leurs petits synthés kitschs et classes : « Dans tous les genres, il y a quelques choses d’intéressant à écouter. »

On y retrouve aussi, bien sûr, l’empreinte de ceux qu’il admire encore et toujours : Gainsbourg (qui donna vie à des centaines de tubes), la délirante Brigitte Fontaine (qui est aussi normale que lui), Arthur H, Katerine, Rodolphe Burger…

Long Métrage, c’est aussi la collaboration de quelques copains : les choristes d’Apple Pie (venues renforcer la titulaire Élodie Caleçon), le saxophoniste Antoine Foster. Sans oublier les clips, avec Rémi Lucas pour le titre Fantômette

S. Libar est-il grand-prêtre de l’électroslip ? Certes, mais sa musique tend désormais l’élastique vers les sonorités ouatées de l’acouslip, proches de celles de la scène. À mesure que le roi du slip s’équipe, ses mixages et enregistrements donnent des résultats satisfaisants dans ce registre aussi.

Voilà, en vrac ou dans l’ordre, ce que l’artiste nous a conté. Suggérons-lui donc simplement nos questions et éclipsons-nous : Sébastien Libar, en parfait gentleman, les développe avec éclat et en ravive les couleurs.

« Enfin la consécration pour… S. Libar », l’émission à écouter en balado ici :

Écouter Long Métrage sur Deezer.
La chaîne Youtube de S. Libar.
Se procurer les titres de S. Libar pour une  bouchée de pain.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

cialis for sale http://cialisonla.com/

Many thanks, Loads of write ups.