l’Araignée, la radio

Le fil (d’actu) de l’Araignée

Lucibela, une  voix grave et un vibrato qui subliment le son cap-verdien

Lucibela, c’est un sourire, un vent de fraîcheur qui fait frémir les fleurs de bougainvilliers et la crête des vagues. La jeune femme est née en 1986 à Saint-Nicolas (São Nicolau), l’une des îles du Barlavento, les îles « aux vents » du nord de l’archipel du Cap-Vert. Elle publie chez Lusafrica son premier album, Laço umbilical, le lien premier qui relie la créature à sa terre.

En treize titres, Lucibela fait le tour de la question : être une  femme, être Cap-Verdienne, vivre loin, aimer charnellement et avec grâce. Vocalement, elle on aime sa façon d’explorer les graves à la manière des grandes sambistas brésiliennes. Qu’elle y ajoute son vibrato en forme de frisson, et le miracle se produit.

Les amateurs de musiques tropicales y trouveront leur compte. La preuve en une piste audio, avec Mal Amadu :

En attendant sa sortie ce vendredi 9 février 2018, l’album est disponible en précommande. Quant à Lucibela, elle tourne. Ses prochaines dates sont celles-ci :

12 février 
L’Alhambra – Festival Au Fil des Voix / Paris, France
23 mars
Bozar — Palais des Beaux-Arts / Bruxelles, Belgique
25 avril
Les Nefs – Les Machines De l’Île / Nantes, France

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des