l’Araignée, la radio

Le fil (d’actu) de l’Araignée

Sarah Zeppilli et Hans Lüdemann dans une chaleureuse reprise dispo aujourd’hui

« Je n’aurais sans doute pas ouvert cette porte si ce n’était ce projet. » La chanteuse Sarah Zeppilli, en découvrant For your lover give some time du rockeur Richard Hawley, s’enthousiasme. Elle entend une  ballade aux accents jazz et imagine un piano. C’est un retour aux sources pour elle. Son grand-père Pietro était pianiste de jazz aux côtés de Django et de Charles Trenet. Stéphane Bismuth de Megaphone lui propose donc de rencontrer le pianiste allemand Hans Lüdemann pour enregistrer cette reprise qui sort aujourd’hui, 20 mars 2018, en single sur toutes les plateformes. La chanson tourne en rotation nocturne sur l’Araignée, la radio. Détente assurée.

On retrouve également le morceau For your lover give some time en format long (6 min 51 s)  uniquement sur la version vinyle de la compilation Sing and They’ll sing your song (Megaphone/Differ-Ant) à paraître au printemps, mais déjà disponible en CD et en téléchargement.

Sarah Zeppilli, chanteuse et autrice-compositrice, a publié un premier album, Larmes d’homme (grand prix UNAC-SACEM), inspiré par la chanson française (Gainsbourg , Keren Ann, M). On y trouvait des cordes on ne peut plus romantiques, des guitares électriques fifties, des claviers hypnotiques ponctués de ballades plus dépouillées et d’arrangements délicats de David Berland (Swann, Breakbot). Pascal Rodde (Alain Chamfort, Jane Birkin) en a fait un disque pop, poétique et élégant.

Sarah est donc passée à l’enregistrement de son second album où elle conçoit, d’un morceau à l’autre, des formations plus variées. Et elle espère bien accueillir de nouveaux titres avec Hans Lüdemann.

Hans Lüdemann est l’un des grands pianistes du jazz contemporain. Né à Hambourg, il s’est formé auprès de Joachim Kuhn. Il a notamment tourné avec Jan Garbarek et enregistré avec Paul Bley, et il se plait à enregistrer dans des registres aussi divers que la musique africaine (Trio Ivoire) ou la musique atonale du collaborateur de Bertolt Brecht, Hanns Eisler, dont il a revisité l’œuvre de manière singulière. Hans Lüdemann a plus de 40 disques à son actif. Il a fait du trio et de ses différents états un art à part entière en enregistrant un Art du trio (à ce jour pas moins de 11 formations) dont il prépare un deuxième coffret.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des